0 Dans Pilote/ Voyage

Memphis, Tennessee. Elvis et ses voitures.

Elvis

Elvis et ses voitures

La suite de notre périple à Memphis. On a déjà visité le Sun Studio et on est à Graceland sur le Elvis Presley boulevard. On s’est tapé la maison, le pavillon des trophées, le « car port » (le King ne peut pas se péter les bretelles avec ce dernier, même pas capable de le fermer, comme un GROS garâââge, dixit Elvis Gratton. Non, le vrai garage du vrai Elvis est érigé de l’autre côté du boulevard, le côté du gros stationnement avec les boutiques souvenirs où l’on trouve de tout, même un ami. Pourvu que ce soit un ami d’Elvis. Un mini Disneyland, sans les manèges, ni les mascottes, mais avec plus de quinquagénaires. Un peu moins sexy que l’autre bord de la rue, mettons.
Je fondais beaucoup d’espoir sur son musée d’automobiles. J’adoooore les voitures et la musique.
Quand je peux combiner les deux, c’est le summum, pas le magazine semi-cochon là!

Quelques LINCOLN

Dont une Lincoln 1941 qui a été achetée au début des années 50. Le King dit qu’il l’a plus poussée que conduite!

Des CADILLAC, BEAUCOUP de CADILLAC!

Elvis

Sa première, une Cadillac rose 1954, sa préférée

Une décapo 1954

Une Fleetwood 60 1955,

une Fleetwood 75 limousine 1955. Elle était bleue à l’achat, mais Elvis l’a fait repeindre.

Eldorado 1956. Blanche à l’origine, elle a terminé sa vie, couleur raisin. La légende dit qu’Elvis a demandé de la repeindre de la couleur du fruit qu’il tenait dans sa main.

Deux BMW 507

Elvis
Là, je suis vraiment jaloux. Elvis fut le propriétaire de deux BMW 507. Un petit roadster décapotable qui a été produit à 254 exemplaires entre 1955 et 1959.

 

Elvis aurait acheté le premier en Allemagne alors qu’il faisait son service militaire. Il l’aurait offert à Ursula Andress quelques années après son retour aux États-Unis. Ursula apparaît dans le film  L’idole d’Acapulco. PouElvisrquoi Elvis lui a-t-il donné ce cadeau? Parce qu’elle était vraiment hot … J’imagine! L’autre 507 était aussi de couleur blanche, mais Elvis l’a fait repeindre rouge Porsche parce qu’il n’en pouvait plus que ses admiratrices écrivent leur numéro de téléphone sur la carrosserie.

Vous comprenez maintenant pourquoi je conduis une voiture sombre!

Quelques ROLLS ROYCE
elvis-rolls-royce

Une Silver Cloud 1961 (sa première)

Une Phantom V touring Limousine 1963

Des MERCEDES

Elvis

Mercedes-Benz 600, 1970. Il en a eu deux. Une en Californie et l’autre à Memphis.

Mercedes-Benz 280 SL Roadster. C’était LA voiture à Priscilla. Elle l’adorait. Peut-être aurait-elle préférée la BMW 507, mais c’est Ursula qui la conduisait…

DETOMASO PANTERA 1971

Elvis

Un jour qu’elle ne voulait pas démarrer, Elvis a pété un plomb, sorti son flingue et l’a trouée à plusieurs endroits. Sacré El’, la patience incarnée!

Deux STUTZ

Elvis

Un Blackhawk 1972 et un modèle III, 1973. Elvis a été le premier américain à posséder le modèle Blackhawk. Même s’il ne fabrique plus d’auto aujourd’hui, il semble que l’usine soit encore ouverte pour le service après-vente. Il faut dire que Stutz fabriquait des véhicules haut de gamme, destinés aux grosses poches de ce monde.

Au moins une Ferrari

Elvis

Une Dino 308 GT4, 1975. Elvis l’a achetée usagée. Maudit cassé!

Elvis

Une TRIUMPH

TR6, 1977. Il l’aurait offert à sa conjointe Ginger Alden. Ce serait le dernier véhicule acheté par le King. Pourquoi? Est-ce parce que la non-fiabilité de la Triumph l’a découragé au point d’abandonner sa passion pour les voitures exotiques? Non, c’est parce qu’y’é mort!

Trêve de blague de mauvais goût, sortons du garage, ou l’on peut visiter l’intérieur d’un des deux avions du King.

LISA MARIE

Un Convair 880 de 1975 qu’Elvis a acheté à la compagnie Delta Airlines pour 250 000$, mais MONSIEUR avait des envies de décoration. Plus précisément pour 600 000$ d’envies. On est dans l’orgie de velours, de cuir, de l’or et…de l’humidité. Ouin! y a toujours une « tite draft » quand tu entres dans tout ce qui a appartenu à Elvis. C’est là ou tu te rappelles que le King suait beaucoup.

HOUND DOG II

Un Lockheed JetStar, acheté en 1975, payé 900 000$. Elvis se l’est procuré en attendant que le Lisa Marie soit prêt. Sacré El’, la patience incarnée!

À Graceland, une vidéo nous montre la première fois qu’on a amené, par les rues de la ville, le Lisa Marie à l’aéroport de Memphis. Des « préposés » étaient sur le toit de l’avion pour lever (à la main) certains fils électriques dédiés à la circulation et autres. Mettons que la CSST n’était pas sur lieux.

Avant de quitter, on passe en vitesse dans quelques-unes des boutiques souvenirs. C’est à l’image que j’ai du King. Du bon d’un côté et du quétaine de l’autre. De toute façon, on est tous le quétaine de quelqu’un. Je n’ai rien acheté. Faut reprendre la route. On a trois heures et demie à rouler pour se rendre à Nashville, où nous attend un autre musée de voitures. De grandes Italiennes aux courbes parfaites.
J’ai déjà l’oeil humide. Je vous en parle dans un prochain article.

NB. De toutes les voitures d’Elvis dans ce texte, seulement quelques unes sont exposées à son Musée.
Trois Mercedes, quelques Cadillac, une Ferrarri, une Stutz, quelques motos, des motoneiges et un « Dune buggy ».
Les autres ont été vendues où sont sur une ile avec Elvis, James Dean et Marylin Monroe!
https://www.graceland.com/

Vous pourriez aussi aimer