0 Dans Voyage

Maine, deux criminels québécois en cavale.

Deux criminels québécois en cavale dans le Maine.

Pourquoi le Maine?

On voulait aller en Europe ma femme et moi. En faisant nos recherches sur internet, on s’est rendu compte que  :

1- On n’avait pas les moyens cette année (le budget d’aménagement de la cour a tout grugé)

2- Il y avait une façon de visiter plusieurs de ces villes pour beaucoup moins chère. On s’est rendu compte qu’on pouvait visiter Manchester, Nottingham, Lebanon, New London, Berlin et Belfast en moins d’une demi-journée de route. Direction la Nouvelle Angleterre! En particulier le Maine!

On avait prévus trois jours, alors on s’est préparé un petit baise-en-ville (qui signifie un petit bagage et non 8 ou 9 grosses valises). Puisque c’était une décision de dernière minute et qu’on s’enlignait pour un court séjour, on a préparé nos bagages rapidement. Pour une rare fois, j’avais préparé un lunch pour ma blonde et moi. À quelques kilomètres de la frontière américaine, j’énumérais le contenu de la glacière qui trônait sur le siège arrière :

Moi : sandwichs aux œufs

Ma blonde : hum pense pas que c’est permis…

Moi: noix multiples

Ma blonde : iish! Pas sure!

Moi: fruits et légumes.

Ma blonde : quels fruits et légumes?

Moi : carottes, céleri, cerises

Ma blonde : parle pas des cerises…. dis donc, on vit dangereusement!

Un kilomètre plus loin…

Moi: penses-tu que je devrais cacher la glacière dans le coffre?

Ma blonde : pense que oui.

Je m’arrête sur l’accotement et je prends la glacière qui était sur la banquette arrière et la range consciencieusement sous les manteaux, valises et sacs réutilisables. De retour sur la route:

Moi : t’avais pas encore sorti tes sacs de terre à jardin du coffre?

Ma blonde : j’attendais que le terrassement soit fini… D’ailleurs (je fais une parenthèse ici pour vous éviter le discours de ma blonde au sujet du terrassement. Je n’ai pas envie de l’entendre ni vous de le lire😩).   

Coup de volant vers la droite à la sortie suivante :

Ma blonde : Kesse, tu fais?

Moi : c’est pas vrai que je vais me faire arrêter aux Z’États pour 4 poches de terre noire!

Ma blonde : tu peux pas dropper ça n’importe où.

Moi : faut juste le faire avec conviction!

Coup de volant vers la gauche dans la cour d’un garage désaffecté. Je lance les 4 sacs de terre sur le perron… avec conviction. Pendant ce temps-là, ma femme hurle de rire en essuyant son maquillage qui coule.

Tels Bonnie & Clyde, on reprend la route vers les douanes, mais je sais que j’ai encore des cerises, des légumes et des noix dans ma glacière.

Les douanes!!!!

Question d’ajouter du suspense à notre grande traversée, le douanier demande au propriétaire du véhicule qui nous précède d’ouvrir le coffre et il déleste sa glacière de trois oranges.

Rien pour me rassurer. J’me sens de plus en plus comme El Chapo qui passe sa première cargaison aux États. Lumière verte, je fonce! À 0,4 km/heure. Le douanier semble sympa, il est flanqué d’une collègue…qui porte des gants!

Douanier: Where are you going?

Moi: Portland, Maine (bon! Je viens de vous spoiler ma destination)

Douanier: For any particular reason?

Moi: Our wedding anniversary (je me dit que ça va peut-être nous amener de la sympathie)

Douanier: Great! How long have you been married?

Moi: (merde! j’me souviens toujours de la date, mais jamais de l’année! … calcul rapide : Raphaël a 21 ans, on s’est marié l’année avant) 22 years! Sorry for the hesitation…

Douanière à gants: Don’t worry my colleage here has been married for two years and he can’t remember…

Douanier: OK, Ok, any fruits, vegetables?

Moi: Yes, carrots and celery

Douanier: Have a nice trip

Moi: Tank you!

On roule deux kilomètres sans que je lâche des yeux mon rétroviseur. J’ai la scène de Narcos dans la tête ou l’on voit les yeux de Pablo Escobar dans le miroir…

Moi: Criss! c’est vraiment ridicule de se mettre dans cet état pour deux sandwichs aux oeufs, de la terre pis des noix. Prochaine fois, pas de lunch!

Les Z’États

Ma blonde avait seulement deux semaines de vacances et partout aux alentours on prévoyait de la pluie. Après avoir exclu l’Europe, je visais Sandbanks ou Kingston en Ontario. Prévision: pluie!

Mon chum JF m’avait déjà parlé de Portland dans le Maine. Quatre heures et demie de route et on est sur la beach! Pffff! Fa-fa-bé-bé!

Portland, la plus grande ville du Maine est située sur une péninsule de la baie de Casco. C’est au Vieux-Port où l’on trouve des quais de pêche encore en activité et des entrepôts transformés en restaurants et magasins qu’on a fait notre premier stop.

Maine

Maine

Maine

Vraiment trippant. On est sauté dans l’autobus (tour de ville). C’est presque toujours la première chose qu’on fait (après être allé aux toilettes) quand on visite une ville. Comme ça, en une heure et demie on a le topo de l’endroit et des idées d’où on ira. On voulait aussi faire un tour guidé en bateau, mais il y avait trop de brouillard. La guide de l’autobus nous a raconté combien de fois Portland a passé au feu, combien ce fut un centre économique important et même du train qui passait par Boston pour se rendre à Montréal. On a frôlé la Western Promenade, un parc public au sommet d’une falaise, offrant une vue sur la mer et les montagnes.

On a eu un gros coup de coeur pour le quartier West End.  Ce quartier regorge de maisons de l’époque victorienne, dont le musée Victoria Mansion.

Maine

Cette imposante villa à l’italienne en grès brun a été achevée en 1860 pour servir de résidence d’été à l’hôtelier Ruggles Sylvester Morse. Il y a vécu jusqu’à sa mort en 1893. Un an plus tard, sa femme a vendu la maison et son contenu à Joseph Ralph Libby, marchand et propriétaire de grand magasin à Portland.  La famille Libby a occupé la maison pendant plus de 30 ans, jusqu’en 1928, sans y apporter des changements significatifs. Pour connaitre la suite, faut la visiter (clin d’oeil complice!) 😉

Maine

Maine

Victoria Mansion

Mon chum JF (encore lui!) m’avait fortement recommandé d’aller souper au Fore Street sur le rue… Fore. Si vous le trouvez pas, je vous le pointe. C’est là là!

Maine

Maine

À une rue du vieux port, ce resto qui a reçu plusieurs prix, mérite le détour. Mais assurez-vous de réserver. Sinon, les coquins se gardent quand même quelques places pour les gens peu prévoyants comme nous. Mais on a dû repasser une heure et quart plus tard. Le temps d’aller se doucher à l’hôtel et se mettre beaux. C’était notre anniversaire de mariage après tout!

La bouffe

En entrant ce qui m’a marqué c’est: (1) la chaleur du décor et (2) la cuisine à aire ouverte qui laissait voir le four à bois et le four argentin. Presque toute la cuisson se fait sur le feu de bois… J’aime ces gens!

MaineOn a pas lésiné. On s’est lancé sur tout ce qui était poisson et fruits de mer.

Maine Bon, en se goinfrant au Fore Street faut pas que tu t’attendes à la même facture que si tu prenais un trio chez McDo, mais c’est pas exagéré pour autant.

Restaurant Fore Street

Wells

Le lendemain matin, on a prit la route en longeant la côte vers le sud jusqu’à Wells Harbour. C’est à un kilomètre des plages de Wells. Une espèce de péninsule au bout d’Everglades.

MaineAvec des petits cottages à louer. C’est coquet, mais c’est tranquille. C’est pas Ibiza mettons.

MaineArrive l’heure du midi. Pas de lunch. Je lance à ma dulcinée: Lobster roll?

La bave qui coulait subtilement à la commissure de ses lèvres me laissait entrevoir que sa réponse était positive. Je prend l’auto et traverse la péninsule. Un p’tit resto. Je regarde le menu. Lobster roll: 17.99$! Même pas en trio!!!

Je roule un autre kilomètre vers la sortie de la péninsule et je jette mon dévolu sur Billy.

Là tu te sens aux états. De la bière, du pané et du homard. Lobster roll à 17$, mais AVEC la frite. Deal! Et je vais aussi prendre une Clam Chowder madame! (Faites la traduction vous même).

J’arrive sur la plage avec mon sac en papier brun qui suinte l’huile des frites. On mange comme des pêcheurs, c’est-à-dire qu’on protège notre butin des mouettes.

Mon coup de soleil m’indiquait qu’il était temps de partir. Direction sud vers Portsmouth. J’avais déjà réservé un Airbnb en banlieue. Une maison qui date de la fin des années 1700 qui est flanquée de deux anciens garages transformés en mignons cottages. Si jamais vous y allez, sachez que le jour ils ont une trentaine de poules en liberté. Rentrez-pas trop vite en auto sinon vous risquez de manger du poulet à l’huile de char le soir même…

Maine

Comme on avait une cuisine toute équipée, on a décidé de se faire une bouffe maison toujours en ayant comme trame de fond: le homard!!!!

Un peu de laitue, des avocats, des tomates, du fromage, de huile, des épices et… la bête. Ça a donné ça.

Maine

Sur le chemin du retour, ma femme me disait combien elle avait aimé son trop court séjour en Nouvelle Angleterre. Elle aimerait qu’on se loue une maison pas loin de la mer pour une ou deux semaines dans le Maine l’été prochain.

Avez-vous des suggestions? Si oui, écrivez-moi svp, merci!

 

Vous pourriez aussi aimer