0 Dans Mange et bois/ Voyage

Burlington, je l’aime d’amour en été comme en hiver.

Burlington

Burlington, en été comme en hiver

Burlington est à plus ou moins deux heures au sud de Montréal. Avec ces 45 000 habitants, cette petite Boston, qui touche du bout de son orteil le majestueux lac Champlain a tout pour me plaire. OK, c’est pas New York, je te l’accorde, mais quand tu vas à Burlington, c’est justement pas dans la grosse pomme que tu veux croquer.
On a 48 heures de congé ma fille Juliette et moi. On passe le premier jour dans les Cantons-de-l’est, mon « hood ». On dine avec mes parents et mon frère Dan à l’excellent Bistrot DT de mes amis Louis-François et Dominick de Rock Forest et on soupe au chalet de mon chum J-F à Eastman.

Burlington

Bistro DT

Le lendemain matin, on prend la direction de Burlington, mais par les chemins de campagne. On roule en passant près de Sutton, Putton et on est VRAIMENT en campagne! Le décor alterne entre vallons, forêts, ruisseaux, chalets et neige. Beaucoup de neige. J’aperçois à ma droite un bungalow (qui a plus de LOW que de Bunga) en décrépitude, j’écrase les freins. PAF! Les douanes canadiennes! Fallait être observateur. On est à Glen Sutton.

douanes

Une barrière automatique avec un flasher, qui a plus l’air d’un 2 par 4 avec un set de lumières de Noël se lève. Ça semble nous indiquer de passer. Me sens pas sur Time Square mettons. Puisque je ne vois pas les douanes américaines, je décide de me stationner pour aller demander l’info à la « gentille » douanière qui doit voir moins de 5 personnes nouvelles par jour. Cette matrone avenante amorce son laïus d’accueil par:

Douanière: T’as pas l’droit de stationner là, c’est pour les employés, tu ne vois pas?

Moi: Oui, je comprends, je ne suis pas vraiment stationné, je veux juste vous demander, pour les douanes américaines, je fais quoi, je vous montre mon passeport ici?  Je passe tout droit?…

Miss D: Ici, vous êtes au Canada, monsieur, les douanes américaines sont là-bas (elle me pointe une petite bâtisse à travers les arbres, l’autre côté du pont en bas de la côte à gauche). Fallait encore être observateur. Là, vous allez savoir que vous êtes dans un autre pays parce qu’ils ne parlent pas la même langue que vous…

Moi: (sarcastique) merci beaucoup madame, bien aimable.

On repart. 30 secondes plus tard. Le douanier US nous attend.

us border

Les USA

En voyant l’expression sur son visage je me dit: OK, s’t’une joke! Y’ont engagé des comédiens « rejects » du Village Québécois d’Antan pis y nous font un spectacle. Oui parce que le douanier a l’air spectaculairement bête. Il me pose les questions d’usage, regarde nos passeports comme si on lui faisait un affront. Je pense même que je l’ai vu faire des signes de non avec sa tête, en regardant nos photos. Un genre de dégoût en négation corporelle (ça doit pas se dire ça, mais c’est ce que j’ai ressenti). Il me demande de déverrouiller mes portes pour qu’il puisse inspecter l’intérieur du véhicule. Man! Si y’a une place où je ne barrerai pas mes portes de char, c’est icitte! Après une inspection moins que minutieuse, il me demande ce que je fais dans la vie. Animateur à la radio et à la télé. Son visage change, le soleil se lève sur son faciès, il me souhaite bonne journée, m’indique de faire attention sur les routes parce que les prochains miles seront glissants. Un peu plus il m’offrait d’aller tirer du gun avec lui et ma fille en arrière de son Bunga-LOW.

Les 30 secondes suivantes ont été silencieuses. C’est Juliette qui a flanché en premier…

Juju: est-ce qu’on vient vraiment de vivre ça?

Pendant ce temps, je me mordais les lèvres de ne pas avoir été assez cinglant avec la matrone du Canada. J’aurais dû répondre avec force à son mépris et à ses insultes à peine cachées. J’sais pas moi, quelque chose du genre: merci madame, c’est un plaisir de payer votre excellent travail avec mes taxes. Ou plus mean: eh boy! Tu vois pas souvent du monde, ça doit être ça ton haleine d’orignal. Ou quelque chose de totalement gratuit: sais-tu que si ton nez n’était pas là, t’aurais un osti de beau cul!

Bon! le méchant est sorti, passons aux belles choses. Burlington!

Mais qu’est-ce qu’on cherche quand on va à Burlington?

On y va d’abord pour le Vermont. Un mélange de montagnes, de lacs et de forêts. Bon, je l’sais que ça ressemble étrangement à mon énumération de la campagne estrienne, mais qu’est-ce tu veux, c’est à côté. Déééécrooooche!!!

Burlington

En ville, on dirait que les maisons victoriennes se font compétition pour obtenir le certificat de la plus belle du quartier.

Burlington

Là où il y a similitude avec Boston, c’est le nombre d’édifices en briques rouges avec contours de fenêtres noirs. Lovely!

Burlington

Visite express

Pas de temps à perdre, on est là pour une journée seulement. Première destination: le lac Champlain.

Burlington

Le lac Champlain est un grand lac qui se trouve à cheval entre les États-Unis et le Canada. Son étendue se situe essentiellement sur le territoire américain, formant la sixième plus grande étendue d’eau du pays.

Au cours de la dernière glaciation, soit il y a environ 20 000 ans, le bassin du lac Champlain et la majeure partie de la Nouvelle-Angleterre et de l’État de New York étaient recouverts de glace, tandis que le lac du Vermont s’est formé il y a 12 500 ans à la suite de la fonte des glaciers. Enfin, il y a environ 10 000 ans de ça, la mer de Champlain, à l’origine du lac, a pris forme au moment du recul des glaciers permettant ainsi l’inondation du bassin par les eaux de l’estuaire du Saint-Laurent1.

Bon, j’avoue que les deux derniers paragraphes sont littéralement un copié-collé de Wikipédia. T’en fait ce que tu veux. Moi ce que j’en sais c’est que ma maison de Saint-Jean-sur-Richelieu a le cul sur ce qui était avant la mer de Champlain! C’est pour ça qu’elle est assise sur un sol argileux qui reste pogner après tes bottes quand y pleut. T’as soudain l’impression d’avoir des raquettes…de bouette!

Il ne faisait pas super chaud et on pouvait à peine voir la chaine de montagnes de l’autre côté du lac, mais c’était assez cool pour s’imaginer sur place l’été. J’en ai profité pour raconter à Juliette la fois ou j’étais venu voir le groupe rock islandais Kaleo jouer au festival Grace Potter avec le lac en toile de fond. Malade!

Burlington

On a jeté un coup d’oeil à la microbrasserie Simple Roots sur l’avenue North tout près du lac. Dire que les deux proprios, Kara et Dan ont démarré leur business en 2014 dans leur garage. Comme j’étais avec une fille qui n’aime pas le « pétillant » et qui est à 4 ans d’être majeur aux États, on a juste fait du lèche-vitrine.

 

Les Burlington Brew Tours

Si vous trippez bières de microbrasseries, c’est au Vermont que ça se passe. Imaginez, vous faites le tour des micros du coin avec un guide et un chauffeur. Pas compliqué, tu ferme tes yeux et t’ouvre la bouche. Ça s’appelle les Burlington Brew Tours.

On a ensuite monté la côte pour se rendre sur Church Street. L’endroit idéal pour magasiner, manger, prendre un verre et se promener.

Burlington
 D’ailleurs, c’est sur cette rue qu’on retrouve le plus de magasins de grandes chaines: Macy’s, Abercrombie and Fitch, William Sonoma, Hollister, Bath and body works, Banana Republic…

Hen of the Wood

Burlington

Mon ami JF m’a dit: « faut que tu ailles à Hen of the wood. ». Si JF le foodie le dit, c’est que c’est probablement le meilleur restaurant de Burlington! Ici l’ambiance est feutrée à souhait. Un mélange de bois, d’acier et de feu de foyer.

Burlington

On se la joue local avec les produits vermontois dont les fromages, viandes et autres produits frais. Le chef s’amuse avec la cuisson sur feu de bois, il fait vraiment tout pour que je tombe en amour avec lui ce mec! Une bromance va naitre c’est sûr!

Burlington

Une carte des vins pas piquée des « verres » (capote pas, j’ai fait l’erreur par exprès). Ils ont également une autre adresse à Waterbury, Vermont.

Burlington

Hen of the Wood, Burlington, VT
55, Cherry St, Burlington, VT, 05401

BurlingtonBurlington

Après notre super souper, on s’est dirigé vers le Vermont Comedy club. Un peu comme Le Bordel à Montréal, les humoristes se succèdent sur scène alors qu’on sirote un doux nectar.

http://vermontcomedyclub.com/

BurlingtonBurlington

 

 

 

 

 

 

Le lendemain, on nous a suggéré d’aller déjeuner au Penny Cluse Café. LE spot à déjeuners!

Burlington

Encore ici, c’est du fait-maison-local. Prenez-vous quelques minutes d’avance parce que le mot s’est passé, on sait que c’est bon alors y peut y avoir de l’attente.

BurlingtonBurlington

Ma fille qui est végétarienne a trouvé ce qui lui convenait. Devinez si c’est l’assiette du haut ou du bas…

On a pris le chemin du retour en évitant les douanes de Glen Sutton…

Site officiel du tourisme Vermont

Vous pourriez aussi aimer